Place de la Mairie 30330 CONNAUX tel : 04 66 82 00 12
Bienvenue sur le site officiel de la commune
Histoire et histoires de Connaux
J’étais   adolescent,   âgé   de   15   ans   environ,   lorsqu’un   dimanche   de   printemps   où   la   famille   se   réunissait   autour   d’un   repas   copieux   mes   grands-parents me confièrent les clefs cachées  d’un vieux bureau « Style Empire » qui n’avait plus été ouvert depuis fort longtemps déjà ! Jusqu’à   ce   jour-là,   ce   bureau   était   resté   fermé   depuis   la   mort   de   mon   arrière-grand-père   paternel   en   1947.   Tout   était   resté   en   l’état   !!! A   l’évidence,   la Famille AGNIEL de CONNAUX était installée dans ce village depuis au moins 1450 et, depuis 1843 dans la maison de mes grands-parents. Ce   jour-là   ne   fit   que   confirmer   ma   très   grande   attirance   pour   l’Histoire .   Je   n’étais   pas   sans   savoir   que   cette   famille   vivant   dans   cette   maison   depuis 1843   avait   laissé   entreposé,   ici   et   là,   meubles,   livres,   photographies   entassées   pêle-mêle   dans   des   greniers   et   dans   d’autres   pièces   inoccupées   depuis fort longtemps déjà. Ce   fut   un   grand   moment   de   bonheur    pour   moi   car,   sous   mes   yeux,   apparaissaient   dans   un   désordre   certain   de   vieux   documents   écrits   concernant,   à   la fois,   les   origines   de   la   Famille Agniel   de   CONNAUX   mais   aussi   la   fondation   de   ce   village   du   Gard   Rhodanien   créé   vraisemblablement   vers   les   11 ème       ou 12 ème  siècles. Quelques   années   plus   tard,   au   cours   de   l’été   1981,   je   décidais,   à   l’appui   de   toutes   ces   sources   écrites,   de   rédiger ,   très   modestement,   un   mémoire   sur l’Histoire de ce village qui parut en Avril 1986. Depuis   lors,   mes   recherches   très   clairsemées   et   discontinues   m’ont   permis   d’accumuler   des   informations   historiques   très   intéressantes .   Aussi,   ai-je décidé,   en   accord   avec   Mr   TICHADOU,   Maire   de   Connaux   et   toute   son   équipe   de   publier   régulièrement   des   “articles”   dans   le   “Petit   Connaulais”   et   sur le site Internet de la Commune de Connaux.
Introduction
L’espace Géographique En    l’An    Mille    Connaux    n’existait    pas.    Aucun    témoignage    archéologique    et/ou    écrit    ne    peut    attester    de    cela,    bien    évidemment    mais,    très vraisemblablement, il s’agit d’une certitude historique . Avant   l’arrivée   des   Bénédictins   de   Saint   Pierre   de   Castres   (1100-1200   environ),   La   Basse   Vallée   de   la   Tave   consistait   en   un   épais   marécage inhospitalier    limité,   au   Nord,   par   les   Côtes   de   Tresques   et   Bernon   avec   dans   leur   prolongement   le   Camp   de   César ,   au   Sud,   par   la   Barre   Urgonienne et les Côtes de Connaux, enfin à l’Ouest, par les collines de Saint Pons la Calm. Dans   une   étude   géologique   très   détaillée    et   réalisée   en   Janvier   1958   par   Alfred   CHABAUD   de   Connaux   et,   sans   vouloir   entrer   dans   des   détails techniques, nous apprenons que la structure du sol du village est constituée par une succession de dépôts calcaires . Ainsi   donc,   les   sédiments   consistent   dans   des   «   marnes   bleuâtres    »   associées   à   des   assises   de   grés   que   l’on   peut   observer   dans   les   collines   au   sud de   la   route   entre   Connaux   et   Cavillargues.   Cette   Barre   Urgonienne   «   affleure   la   Gorge   de   l’Alzon,   s’étend   par   Flaux,   Valliguières   jusqu’à   Rochefort   du Gard.   »   Il   y   a   plusieurs   millions   d’année   «   la   Mer   Méditerranée   était   à   100   mètres   au-dessus   du   niveau   actuel.   La   Vallée   du   Rhône   était   un   fjord   profond   dont   les   ramifications   venaient   baigner   les   vallées   du   Gardon   et   de   la   Tave    :   c’est   la   Mer   Plaisancienne   dont   on   peut   suivre   le   littoral   à   Gaujac. » La   Basse   Vallée   de   la   Tave   est   traversée   du   sud   au   nord   par   2   arêtes   calcaires   :   L’une   est   dénommée   «   Sarcin    »,   l’autre   plus   à   l’Ouest   suit   le   trajet de   l’ancienne   route   royale.   En   effet,   le   tracé   ouest   abordait   le   vieux   village   de   Connaux   avec   une   côte    de   20%   et   présentait   un   dénivelé    de   5   à   10 mètres en regard de l’horloge actuelle. C’était une zone très marécageuse alimentée par les caprices du lit de la Tave. A   Tresques,   la   Tave   reçoit   les   eaux   du   ruisseau   Pépin   qui   alimentait   le   Moulin   de   Saint   Loup,   au   Pin   c’est   la   Veyre   qui   s’y   engouffre   puis   l’eau   du Tabion   (anciennement   appelée   Tavillon),   issue   d’une   résurgence   située   au   Moulin   des   Fontaines.   Il   s’agit   d’une   eau   relativement   tiède   à   14°   qui
alimentait   différents   lavoirs    mais   aussi   des   moulins   :   Le   Moulin   des   Fontaines,   le   Moulin   de   l’Orme (anciennement   appelé   Oulme),   le   Moulin   de   Ribas.   Depuis   prés   de   100   ans   déjà,   les   eaux   du   Tabion servent   aux   bassins   de   pisciculture   du   Moulin   des   Fontaines.   Enfin,   les   eaux   de   Ragouse   provenant   de   la Campagne   Athon   à   Connaux   se   jettent   dans   la   Tave,   celle-ci   se   jette   dans   la   Cèze,   un   peu   en   amont   de son embouchure dans le Rhône : à l’Ardoise. Une   première   visualisation    géographique    du   village   de   CONNAUX   est   concrétisée   à   travers   la   Carte   de Cassini   datant   du   17éme   siècle,   où   l’on   retrouve   certains   quartiers   :   Pellegrin,   Mas   d’Athon,   Poste,   …   etc. tout   ceci   entouré   de   Tresques,   Gaujac,   Saint   Paul   les   Connaux,   …   Je   vous   en   livre   une   reproduction    de qualité très moyenne à la page suivante ! (textes de Michel Payrière)
Commune de CONNAUX